Etre minimaliste sans se séparer de tout

Ce n’est pas parce que l’on décide de vivre avec le minimum d’affaires que l’on doit s’interdire toute acquisition matérielle. Ce n’est pas parce que l’on embrasse le mode de vie minimaliste que l’on droit renoncer à des coups de cœur. Ce n’est pas parce qu’on a décidé de laisser de côté toutes les préoccupations matérielles que l’on ne peut plus se laisser aller à quelques caprices qui peuvent pourtant faire du bien à l’âme. Le minimalisme n’est pas privation. C’est un état d’esprit qui va à l’encontre de la surconsommation, du gaspillage irréfléchi, des dépenses déraisonnables. Ce n’est pas être avare. Ce n’est pas non plus être ascète. C’est vivre avec juste ce qui est utile pour s’assurer confort et bonne santé physique et mentale.

Garder l’essentiel avec soi

En devenant minimaliste, vous ne conservez auprès de vous que ce qui vous est vraiment nécessaire. Mais attention : vous n’envoyez surtout pas le reste à la déchèterie. Pensez à louer un box et vous les y stocker, surtout les affaires qui portent la fameuse « valeur sentimentale ». Vous pourrez avoir besoin de tel ou tel objet un jour, même si pour l’heure vous estimez qu’il ne vous sert pas à grand-chose. Prenez le temps de faire soigneusement le tri entre ce que vous allez jeter, ce que vous gardez avec vous et ce que vous envoyez au garde-meuble. Vous prenez un logement plus petit, moins cher. Vous avez donc de quoi payer une location de box. Avec un espace de vie moins spacieux, vous êtes contraint à vivre avec le minimum : un petit lit, une petite table, quelques électroménagers, quelques vaisselles et couverts, un coffre en guise d’armoire, un ordinateur puissant. Tout ce qui ne rentre pas dans votre studio n’est pas du superflu (contrairement à ce que l’on a l’habitude de lire). Ce sont des affaires qui ne vous servent plus dans votre quotidien, mais qui, un jour, pourraient être le cas. D’où la location d’un garde-meuble où vous les disposerez.

Garder sa liberté

La liberté sous-entend beaucoup de réalités. Il y a déjà la liberté de mouvement : voyager beaucoup, sortir beaucoup, changer de lieu où vivre. Et puis, il y a la liberté de déménager. À l’ère de Airbnb et autres plateformes de locations immobilières ainsi que de mises à disposition de modes d’hébergement alternatives, on peut se lancer dans un continuel déménagement. On change de studio, de villa, de duplex, bref, de logement sans discontinuer. On choisit des locations meublées pour ne pas avoir à s’encombrer de tables et de lit à chaque changement d’habitation. Dès que l’on se lasse du cadre, de l’environnement, du décor, on n’hésite pas à se mettre à l’affût d’une nouvelle adresse à louer. Mais voilà : il y aura un moment où il faudra se poser, car on sera trop vieux ou on aspirera enfin à un mode de vie calme. Lorsque ce moment arrivera, on s’achète un appartement ou une maison ou alors on se lance dans une location spacieuse. On sort du garde-meuble toutes les affaires accumulées durant des années et on aménage son nouveau cocon à son goût. Vivre libre tout en restant rationnel et réfléchi : les vieux jours arrivent plus vite qu’on ne le pense. On épargne petit à petit, on achète progressivement du mobilier, on loue quelques box pour les conserver en sécurité. Avec cela, on est prêt à une vie sédentaire à n’importe quel moment.

Garder son indépendance financière

Adopter le minimalisme permet de restructurer efficacement ses finances. Avec un domicile plus petit (concept du tiny house), les montants des factures se retrouvent réduits. Avec un mode de vie axé sur l’essentiel, vous évitez les achats inconsidérés au profit d’une consommation raisonnée. Votre principale dépense concerne le paiement de votre loyer et le montant de la location de la box où vous rangez vos affaires. C’est tout. Ainsi, l’inflation n’a que très peu d’impact sur votre budget mensuel et, de ce fait, vous êtes en mesure de continuer à épargner ou de vous y mettre.

Regagner un mental sain

Vous pouvez être minimalistes en vivant dans un vaste appartement. Mais, il est pratiquement vide. Pour gagner de l’espace et parvenir à ce « presque vide », orientez-vous vers la solution de la box : garnissez ce garde-meuble de tout ce qui encombre chaque pièce de votre maison ou appartement. Plus vous videz votre logement, plus vous réparez votre âme et vous soulagez votre cœur. C’est un peu (ou beaucoup) comme si vous faites le ménage dans votre être. Et vous savez quoi : avec tout l’espace inoccupé, vous avez enfin de grandes surfaces pour faire de la gym à domicile. Budget contrôlé, souvenirs conservés, activités physiques réalisées : est-elle pas belle la vie ? Sans compter qu’avoir de l’espace facilite le nettoyage de votre domicile : vous vivez donc dans un lieu propre, bien entretenu, ce que votre corps apprécie. En somme, vous êtes en bonne santé, que ce soit au niveau corporel ou au mental.

Garder le contrôle

Choisissez des meubles pliables, démontables, amovibles. Lorsque vous aurez envie d’un nouveau décor, toujours dans l’esprit minimaliste, vous démontez tout et vous les envoyez au garde-meuble. Pour l’électroménager, misez sur les technologies « tout-en-un ». Ainsi, vous n’avez pas besoin d’en acheter différentes sortes. Allez à la recherche de coordonnées d’artisans réparateurs. Vous aurez besoin de leurs services en cas de panne. Le minimalisme signifie aussi « interdiction de gaspillage ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *